Du désabusement à la détermination : un combat reste à mener

Les militants CGT restent mobilisés et assidus dans les manifestations les 12 et 21 septembre comme les 10 et 19 octobre. Leur détermination n’est pas à remettre en cause. Pourtant l’opinion publique majoritairement opposée aux réformes du code du travail imposées par les ordonnances Macron ne s’exprime pas suffisamment dans la rue. Certes les difficultés à convaincre les autres organisations à rejoindre les mobilisations n’aident pas. Mais à la CGT nous restons convaincus que les grands mouvements prennent leurs racines à la base.